Inforoutes de l'Ardèche

Bienvenue à PREAUX

RetourRetour

Histoire
History
Environnement
Environment
Accueil
Tourist Information
Loisirs
Leisures
Gastronomie
Gastronomy
A proximité
Surroundings

Histoire


L'histoire de Préaux remonte aux Celtes et à la civilisation romaine comme toutes les communes du piedmont ardéchois. Attesté depuis 1040, le nom originel de la commune est Pradella.

Les ruines d'un château féodal, sur le site d'un ancien poste militaire romain de Tournon à Saint-Paulien, dominent le village. C'est le château de Seray à plus de 800 mètres d'altitude.

Le patrimoine bâti est composé d'éléments originaux étonnament bien conservés qui constituent des témoins intéressants de l'histoire à Préaux :

*Têtes sculptées dans le granite sur la façade de la mairie, sur le lavoir du village et au hameau de Seyaret.

*Nombreux linteaux sculptés et travaillés
*Mur incrusté d'une enseigne de bottier
* Murets centenaires de pierres sèches

Belle croix de peste à personnages sur la place de l'église : la peste fit son apparition dans la région en 1480 ; le fléau exerça de grands ravages à Préaux en 1522-23. Pour éloigner la malédiction et implorer la clémence divine, une croix fut érigée en 1587. Enlevée le 29 décembre 1792, elle fut remise à sa place en 1797 ( date inscrite sur le socle ).
Dans l'église Sainte-Didier, deux stalles et un ancien bénitier en pierres du quinzième siècle sont classés Monument Historique.



Environnement


Le paysage de Préaux nous rappelle son imprégnation agricole : de nombreux pâturages verdoyants forment un ourlet protecteur autour du bourg principal dominé par quelques collines boisées. Les forêts constituent un panaché d'essences très diverses de résineux et feuillus. Ceux qui s'y aventureront pourront suivre de nombreuses traces d'animaux et même peut-être apercevoir des chevreuils ou des sangliers abondants dans la région. La simplicité et l'authenticité de cet environnement lui confèrent beaucoup de charme : des anciens feniers sont encore visibles dans les champs.


L'étendue de la commune de Préaux ( 2216 hectares ) et les différentes altitudes ( de 380 mètres à 989 mètres ) façonnent un paysage varié qui exclue toute monotonie. On rencontre fréquemment des troupeaux de chèvres, vaches, moutons et chevaux au détour de ravissants sentiers de randonnée. Les prés où paissent les animaux alternent avec les landes et les terres labourées.


La commune est composée de différents hameaux pittoresques qui composent agréablement le paysage. Trois cours d'eau plein de charme ( la Couranne, le Furon et l'Ay ) enserrent la commune : on peut dire que Préaux est "le village aux trois vallées". A l'adret, sur les collines escarpées qui les surplombent, on distingue encore une multitude de terrasses ( que l'on appelle "chalets" ) où vignes et arbres fruitiers étaient cultivés il y a encore quelques années. Les amoureux de la nature pourront découvrir une faune et une flore variées au cours de leur promenade.


Les chemins de randonnée accèdent à quelques sites remarquables offrant de splendides panoramas : les ruines du château de Seray à 884 mètres d'altitude dominent une superbe vue profonde qui s'étend jusqu'aux Alpes.



Accueil


Préaux est un village plein de vie aux structures d'accueil intéressantes :
-une bibliothèque avec relais BDP ( Bibliothèque Départementale de Prêt )
-une salle communale très conviviale réservée aux animations culturelles et aux fêtes familiales
-un théâtre de verdure pouvant accueillir 80 personnes
-des équipements ludiques pour les enfants


Les commerces : boucherie-charcuterie, épicerie-dépôt de pain, poste et cafés
Les équipements sportifs : boulodrome, terrain de foot


Renseignements :
Office de tourisme d'Annonay : 04.75.33.24.51
Mairie de Préaux : 04.75.34.41.39



Loisirs


La commune est traversée par le GR42 et par une multitude de sentiers accessibles aux chevaux, VTT et randonneurs pédestres. Ils vous permettront de découvrir une nature à la fois préservée et façonnée par l'homme. Au fil de vos balades, vous traverserez des vieux hameaux pleins de charme. Anciennes fermes, petits jardins, puits, lavoirs, murets centenaires de pierres sèches, meules de foin, retenues d'eau sont autant de témoignages du passé qui sauront vous attendrir ou vous surprendre.

Les promeneurs courageux pourront grimper jusqu'à 884 mètres d'altitude sur le site du château du Seray pour admirer un panorama superbe s'étendant jusqu'aux Alpes. Le lieu d'implantation de ce château féodal était, à l'époque Antique, un poste militaire romain d'où l'on surveillait la circulation des chars, sur la voie romaine reliant Tournon à Saint-Paulien. L'ascension du col du Juvenet jusqu'à 672 mètres offre aussi une vue remarquable très étendue, par temps clair.

Préaux, petite commune rurale de 500 habitants a une vie associative variée et dynamique. Une douzaine d'associations contribuent à l'animation du village : boules, foot, chasse, yoga et club du troisième âge. L'association Cancabièle organise des soirées concerts tout au long de l'année dont une en plein air en août intitulée "la soirée sous l'arbre" ( Théâtre de verdure ).

La tradition du "mai" : la semaine du premier mai, filles et garçons d'une même classe d'âge, parcourent à pied le village et la campagne. A leur arrivée dans les maisons ainsi qu'à leur départ, ils saluent "le maître de maison" en chantant une chanson traditionnellle "tout en jouant du clairon" afin que tout le monde se prépare à les recevoir. Les habitants leur offrent de l'argent ou des oeufs.



A ne pas manquer

Une tradition originale perdure à Préaux. Lors d'un mariage, à la sortie de l'église, les jeunes époux entourés de leur famille et de nombreux villageois, se doivent d'accomplir un rite très précis : passant sous une haie d'honneur, la mariée doit couper un ruban tendu entre deux sapins.


Lorsque la "barrière" est franchie, la jeune épouse doit mettre le feu à une gerbe de blé, soigneusement confectionnée et décorée par ses conscrits. Tout ceci serait simple si les conscrits ne s'acharnaient sur la gerbe en l'arrosant abondamment et en tirant sur les flammes naissantes au moyen de fusils de chasse chargés de cartouches à blanc, afin de retarder le plus possible son embrasement. La gerbe ayant pris feu, les époux se dirigent vers une table d'honneur où ils doivent s'acquitter d'une dernière obligation, celle de boire une coupe et la briser en gage de bonheur futur.
Ces rites ancestraux, symbolisant le passage d'une vie à une autre, se sont conservés à Préaux : héritage du passé, ils restent très appréciés des habitants.



Gastronomie


A Préaux , des produits fermiers sont fabriqués sur place et réalisés selon une pratique locale traditionnelle avec, entre autres, les fromages de chèvres "picodons" bénéficiant de l'appellation "caillé doux de Saint-Félicien".


Fromages typiques du nord-Ardèche élaborés par : Marie-Thérèse et Charles Fourel, Chomaise 07290 Préaux Possibilités de visites et dégustations : 04.75.34.41.83
Fabrication artisanale de saucissons, caillettes et grattons, veaux de lait, agneaux et porcs fermiers à la boucherie-charcuterie Rousson Didier, Seyaret 07290 Préaux : 04.75.34.96.60



A proximité


Des villages au patrimoine religieux important :
Saint-Romain d'Ay avec le site de Notre Dame d'Ay ( sanctuaire et vierge noire )
Lalouvesc : haut-lieu de pélerinnage et station climatique.
Saint-Symphorien de Mahun et son prieuré de Veyrines datant du douzième siècle.

La ville d'Annonay : patrie des frères Montgolfiers, berceau de la Montgolfière, tanneries et papeteries

Le chef-lieu de canton Satillieu : gîte d'étape, promenades et randonnées à cheval à la ferme équestre d'Arthieux / camping municipal avec piscine / hôtels-restaurants de qualité


Petite note à l'attention du voyageur curieux

Venez à Préaux pour admirer les superbes et vastes paysages de la vallée de l'Ay ; si vous ne "mettez pas le feu à une gerbe de blé", vous pourrez randonner en toute sérénité et découvrir les petits trésors du patrimoine bâti ancestrale.
A bientôt pour un mariage traditionnel, à Préaux !


Remerciements

Remerciements pour les photographies :
Jean-Noël Fonfreyde, Jean-Luc Fourel

Remerciements pour leur collaboration :
Stéphanie Ployon, Geneviève Vivat-Roche, Jacqueline Argoud